Pour un nouveau contrat social

Rédigé le 27/10/2020


Le 17 novembre 2018 avait lieu la première manifestation des « gilets jaunes », portant essentiellement sur l’amélioration du niveau de vie des classes moyennes françaises. Si ce mouvement est difficile à appréhender, c’est qu’il n’était pas structuré (avec des représentants identifiés par le mouvement) et que ses revendications restaient très larges. Quoi qu’il en soit, ce mouvement sporadique et spontané né des réseaux sociaux a mis en avant les difficultés de pouvoir d’achat, et à forcé le pouvoir exécutif à imaginer des réponses rapides, dont notamment une prime défiscalisée dite « prime Macron ».

Inscrire les entreprises dans leur environnement est à prendre au sens propre comme au figuré. L’enjeu des organisations syndicales, particulièrement la CFDT, est de mettre en lien les éléments de vie de l’entreprise (externes et internes), de mettre en cohérence les enjeux de l’entreprise et les moyens qu’elle se donne, de favoriser la recherche de transition du bien-être dans un environnement numérique, social et environnemental qui le permette.   


CA2020_Un nouveau contrat social.pdf CA2020_Un nouveau contrat social