L'identité numérique, une opportunité majeure pour La Poste!
le 23/03/2021

L'identité numérique, une opportunité majeure pour La Poste!

Le coût des vols de données en France est de 8,6 millions d’euros en moyenne sur un panel d’entreprises interrogées par Ponemon en 2018. La France est au 4ème rang mondial pour le vol de données après les USA, le Moyen Orient et l’Inde. Pour l’usager, la multiplication des identifiants pour se connecter est aussi une source de complexité et d’angoisse. La société française est mure pour l’utilisation d’une identité numérique et les pouvoirs publics devraient maintenant légiférer rapidement sur le sujet.

Les hackers, flibustiers des temps modernes?
le 23/03/2021

Les hackers, flibustiers des temps modernes?

Lorsque nous pensons au « casse du siècle », notre imaginaire collectif nous porte à imaginer une attaque de diligence (pour ceux dont les dimanches soir étaient bercés par les westerns), l’attaque d’un train postal du réalisateur Roberto Farias, ou pour les plus jeunes à la casa de papel (cette série d’Alex Pina qui a remporté un vrai succès sur Netflix). Mais à l’heure de la crypto-monnaie, de la data et de l’interconnectivité, notre imaginaire nous trompe ! Le casse du siècle, se déroule régulièrement dans l’ombre du « dark net ». Les nouveaux bandits sont des génies du net, ils n’utilisent plus des armes létales mais des ordinateurs et des programmes de plus en plus complexes.

Quel projet démocratique dans l'entreprise?
le 30/11/2020

Quel projet démocratique dans l'entreprise?

Une interview passionnante d'Isabelle Ferreras, sociologue du travail, professeure à l’Université Catholique de Louvain et chercheure associée à l’Université de Harvard sur l'approfondissement du projet démocratique en entreprise. Capitalisme et démocratie n'étant pas congruents, qu'est ce que le futur pour le capitalisme et la démocratie au XXIème siècle? Comment l'entreprise peut-elle s'inscrire dans le projet démocratique? Quel impact cela a-t-il sur la gouvernance? "Sans les travailleurs, il n'y a pas de capital utilement mis à profit". Quel est le bon équilibre entre "investisseurs en travail" et "investisseurs en capital" au sein du gouvernement d'entreprise? Une question qui fait sens en ces temps d'élection au Conseil d'Administration du Groupe La Poste.

Révolution annoncée dans le monde bancaire
le 26/11/2020

Révolution annoncée dans le monde bancaire

La crise de la COVID19 n’est finie, pas creusant les sillons de la crise économique mondiale qui se profile et qui serait sans doute bien plus grande sans les plans d’accompagnement des pays. L’Europe est pour l’instant en reste, laissant les pays membres annoncer leurs propres plans de soutien. En effet le plan d’aide de plusieurs centaines de milliards annoncé il y a quelques mois est toujours en attente de vote au Parlement, les mécanismes de décision devant se prendre à l’unanimité des 27 est pour l’instant bloqué par la Hongrie et la Pologne.

La codétermination, levier de performance collective?
le 12/11/2020

La codétermination, levier de performance collective?

La codétermination est une revendication forte et de longue date de la CFDT en matière de gouvernance d'entreprise. Donner aux salariés la possibilité de participer aux choix stratégiques qui impactent leur avenir, partager avec le conseil d'administration la réalité vécue de tous les salariés, mieux prendre en compte les variables non financières et la responsabilité sociale et environnementale, créer une dynamique de confiance porteuse d'engagement et performance, c'est vertueux.

le 09/11/2020

L'entreprise à mission

L'entreprise à mission se dote d'un objet social étendu, mais comment faire en sorte que les salariés, partie constituante de l'entreprise, puissent être associés à la démarche et au suivi des engagements? Frédérique Lellouche, Secrétaire Confédérale en charge de la RSE et la gouvernance d'entreprise et Présidente de Plateforme RSE, nous explique le point de vue de la CFDT et l'ambition de rééqulibrer les forces et la représentation entre travail et capital.

le 05/11/2020

Construire l'entreprise de demain

Des administrateurs CFDT témoignent sur l'importance stratégique pour les salariés d'être représentés par leurs pairs au sein du Conseil d'Administration. La France est le pays d'Europe qui compte le moins de représentants salariés dans les conseils d'administration. La CFDT porte depuis longtemps la revendication d'une véritable co-détermination, un co-pilotage de l'entreprise entre représentants des actionnaires et représentants des salariés, comme dans les pays d'Europe du Nord ou en Allemagne. Les salariés, trop souvent perçus par les actionnaires comme une charge, un élement du passif de l'entreprise, sont au contraire sa première richesse et son actif le plus précieux.

Pour un nouveau contrat social
le 27/10/2020

Pour un nouveau contrat social

Le 17 novembre 2018 avait lieu la première manifestation des « gilets jaunes », portant essentiellement sur l’amélioration du niveau de vie des classes moyennes françaises. Si ce mouvement est difficile à appréhender, c’est qu’il n’était pas structuré (avec des représentants identifiés par le mouvement) et que ses revendications restaient très larges. Quoi qu’il en soit, ce mouvement sporadique et spontané né des réseaux sociaux a mis en avant les difficultés de pouvoir d’achat, et à forcé le pouvoir exécutif à imaginer des réponses rapides, dont notamment une prime défiscalisée dite « prime Macron ».

Un monde vieillissant
le 28/10/2020

Un monde vieillissant

Vieillissante et de plus en plus contrastée, la physionomie de la population mondiale va radicalement changer dans les années à venir. Les dernières données démographiques publiées dans le rapport publié le lundi 17 juin 2019, par l’ONU montre que la population mondiale va augmenter de façon importante dans les prochaines années pour atteindre 9,8 milliards d’individus, soit 2 milliards de terriens en plus. C'est une opportunité pour les postes mondiales.

Et si la Poste avait son "jumeau numérique"?
le 26/10/2020

Et si la Poste avait son "jumeau numérique"?

Les mois que nous venons de vivre marqués par la Covid19, au-delà des aspects sanitaires, économiques ou sociaux, a mis en lumière la grande vulnérabilité de nos systèmes. Jusqu’ici la grande majorité des entreprises s’inscrivaient dans le long terme qui portait un certain nombre de risques connus ou tout le moins prévisibles. Avec l’arrêt de l’économie et tout ce que cela a impliqué, les critères liés au plan de relance et les nouvelles aspirations des consommateurs, de nombreuses entreprises ont vu leurs schémas s’effondrer, leurs projections s’écraser à une nouvelle réalité. Des grandes entreprises françaises, comme La Poste, ont eu à se réorganiser, assurer leurs opérations (et l’évolution vers de nouveaux services ou produits) … Ces changements s’opèrent d’autant plus facilement qu’ils sont attendus, prévisibles ou maitrisables. Or la crise issue de la Covid a montré que cela était très complexe par manque notamment de…

Impacts géopolitiques sur le Groupe La Poste
le 26/10/2020

Impacts géopolitiques sur le Groupe La Poste

La crise de la Covid19 a touché de plein fouet le monde. Ce n’est pas une première, et ce ne sera sans doute pas une dernière. Il faut remonter à la grippe « espagnole » due à la souche H1N1 qui porte ce nom car l’Espagne a été le premier pays à publier librement les informations liées à cette pandémie qui aura coûté la vie à plusieurs dizaines de millions d’individus à travers le monde. Bien entendu, nous vivons toujours avec une autre pandémie de nature virale, le sida, qui même si le mode de transmission n’est pas le même, a causé la mort de plus de 32 millions de personnes depuis le début de l’épidémie. S’agissant de la COVID19, les spécialistes en épidémiologie et les responsables politiques nous expliquent qu’il faudra encore vivre longtemps avec ce risque sanitaire, engendrant sans doute à long terme des modifications dans nos usages, nos façons de nous déplacer, de travailler, et tout simplement dans nos relations à l’autre.…

La relation client, métier d'avenir?
le 06/10/2020

La relation client, métier d'avenir?

La relation client se transforme fortement depuis 10 ans, se numérise et s’ancre au cœur de la stratégie des entreprises. Comment les métiers de la relation client vont-ils évoluer ? Quel accompagnement dans la montée en compétence ? La relation client est-elle un vrai levier d’insertion dans l’emploi et de développement de parcours professionnels riches et variés ?

Quelle relation client dans une économie digitale?
le 06/10/2020

Quelle relation client dans une économie digitale?

L’image d’une marque, sa notoriété et sa popularité sont entretenues par ses principaux ambassadeurs : ses clients. Très actifs sur les réseaux sociaux, ils racontent leurs expériences, débattent des dernières informations et relaient leur perception de la marque. A l’ère du digital et du Big data, l’écoute du client passe aussi par l’animation des communautés de consommateurs : Les réseaux sociaux et le digital sont au cœur de la relation client de demain.

Quelle relation client dans une société de l'usage?
le 06/10/2020

Quelle relation client dans une société de l'usage?

A l’heure des comparateurs d’offres de services et de produits et de la multiplication des canaux d’achats, les processus liés à la Relation Client se sont complexifiés. Les clients attendent une relation sans couture quel que soit le canal de communication utilisé.

Quelle relation client au XXIème siècle?
le 06/10/2020

Quelle relation client au XXIème siècle?

Réfléchir à sa relation client est aussi indispensable que de concevoir son produit et construire son business. La principale erreur réside dans la conception de son offre sans avoir tout du long eu le réflexe de réfléchir au parcours clients jusqu’à en rendre l’expérience la plus fluide voir le minimum d’interactions.

Les priorités à venir pour les entreprises
le 04/10/2020

Les priorités à venir pour les entreprises

L’impact de la crise sur l’économie est massif. Au-delà de la reprise d’activité, les entreprises ont comme nécessité première de reconstituer leurs marges dans un contexte de chiffre d’affaires fortement et potentiellement durablement amputé.